Fév 09 2010

Premier contact avec Aperture 3

Aperture_coin.jpgLa version 3 d'Aperture, très attendue par les utilisateurs Mac, est enfin disponible. Elle apporte un lot assez considérable d'améliorations, certaines assez anecdotiques comme la reconnaissance des visages, d'autres bien plus importantes comme l'outil de retouche locale, au fonctionnement très proche de celui de Lightroom 2.

Les nouveautés se déclinent selon 6 axes :
• La reconnaissance des visages, qui permet de classer ses photos en utilisant un module de reconnaissance de personnes, à l'image de celui implémenté dans Photoshop Elements 8. La phase initiale d'apprentissage est assez rébarbative, mais le résultat est assez bluffant.
• La géolocalisation positionne ses photos sur une carte, automatiquement si les coordonnées géographiques ont été enregistrées à la prise de vue, ou manuellement.
• Les pinceaux de retouche locale qui s'inscrivent dans le flux raw non destructif.
• Des préréglages d'ajustement avec visualisation immédiate des effets.
• Une nouvelle modalité de gestion d'affichage en plein écran très ergonomique.
• La création de diaporamas multimédias.

Je vous propose un premier contact avec les nouveaux outils du module de développement d'Aperture 3, avec un intérêt particulier porté au pinceau de retouche locale. Je ferai une prise en mains plus approfondie du logiciel ultérieurement.



1) L'interface

L'interface d'Aperture n'a que très peu changé : on retrouve la palette à gauche avec ses trois onglets Bibliothèque, Métadonnées et Ajustements. Voici ce que cela donne sur l'écran 1200x800 d'un MacBook Pro 13" :

Aperture_01_r.jpg
Cliquez sur l'image pour une visualisation plus large

On voit apparaître les deux icônes "Visages" et "Lieux" qui dirigent ves les deux nouvelles fonctionnalités de catalogage. Les boutons visibles Mail, MobileMe, Flickr et Facebook cachent la forêt des fonctionnalités logées sous le bouton "Nouveau". Aperture permet en effet de créer des Albums, les Livres photo, des diaporamas, un journal web ou une page web, à l'intérieur de la fenêtre d'Aperture. L'esprit d'intégration Apple est particulièrement prégnant dans Aperture.

Le mode plein écran (ici sur un moniteur secondaire 24") affiche l'image en format maximum, avec accès à un "inspecteur" en palette flottante qui rassemble tous les outils sélectionnés dans la fenêtre principale. L'accès au film fixe ou à une barre d'outils (tous deux escamotables) se fait par contact avec le haut ou le bas de la fenêtre. Les possibilités d'affichages sont devenues nombreuses : une ou plusieurs images, mode comparaison, en pile, etc.
A noter qu'il n'est pas nécessaire d'être en double écran pour accéder à cette modalité ergonomique de développement.

Aperture_02_r.jpg
Cliquez sur l'image pour une visualisation plus large

En mode normal, trois possibilités d'affichage sont offertes : avec ou sans film fixe, et en mode navigateur comme sur l'image ci-dessous :

Aperture_04_r.jpg
Cliquez sur l'image pour une visualisation plus large


Le panneau de métadonnées n'a pas subi de modifications notables. A noter la bonne reconnaissance des objectifs :

Aperture_05.jpg


Au final, peu de nouveautés visibles sur l'interface, mais ce mode plein écran est un régal à utiliser, aussi bien en simple qu'en double écran !



2) Les pinceaux de retouche locale

Lightroom avait pris une avance importante lors de l'implémentation de ses outils de retouche locale non destructifs. Cette version 3 d'Aperture comble le retard en proposant à son tour des pinceaux de retouche assez nombreux, qui se commandent via le menu Ajustements > Pinceaux rapides :

Aperture_03.jpg


Un accès plus direct est offert dans la barre d'outils située au bas de la fenêtre principale, juste au-desssus du film fixe :

Aperture_06.jpg


Le principe de fonctionnement ressemble beaucoup à celui de Lightroom : taille de pinceau réglable, adoucissement, renforcement et un détecteur de contour qui produit un masquage par détection de couleur et de contraste.
Les pinceaux fonctionnent très bien, comme on le voit sur l'exemple ci-dessus :

Aperture_07.jpg


Avis personnel (et anecdotique) : la Magic Mouse est un bonheur à utiliser avec les pinceaux de retouche, ne serait-ce que pour redimmensionner le cercle du pinceau. Elle donne une fluidité remarquable à l'ensemble. Pensez à accélérer son déplacement en installant MagicPrefs, car sa vitesse maximale par défaut est trop lente pour un écran 1920x1200 px.


3) Les préréglages d'ajustement

Aperture 3 propose des préréglages sur 4 thèmes :
• Retouches rapides (exposition, ton clairs, ombres, etc.)
• Couleur (processus croisés, cyanotype, intensifier, etc.)
• Balance des blancs (tungstène, flash, lumière du jour, etc.)
• Noir et blanc (filtres colorés, contraste, infrarouge, etc.)
La visualisation est immédiate dans une vignette qui se déploie au côté du menu de préréglages :

Aperture_10.jpg

Le préréglage choisi se traduit par des modifications concomitantes dans la palette d'ajustements, qu'il est ensuite possible d'ajuster finement. Chose très intéressante, il est possible d'enregistrer ses propres préréglages, afin de les utiliser ultérieurement, éventuellement en lot sur une série de photos.



4) Le module de réduction de bruit

C'est, pour les sonystes au moins, la déception de cette nouvelle version d'Aperture. Il semblerait que le module de réduction de bruit n'ait pas reçu d'amélioration sensible car on retrouve à peu près les mêms rendus assez moyens pour les raws des Alpha 700 et 900. Voici ce qu'on obtient pour l'Alpha 700 à 3200 ISO (crop 100%) :

Aperture_08.jpg


Pour l'Alpha 900 à 3200 ISO, toujours en crop 100%, on obtient un résultat un peu meilleur :

Aperture_09.jpg


Du bruit chromatique reste présent et il s'accompagne d'artefacts en luminance. Ce résultat laisse Aperture à la traîne derrière DxO Optics Pro, Bibble et d'autres encore qui font bien mieux. Espérons qu'une évolution prochaine apportera une amélioration dans ce domaine.



5) Conclusion (très provisoire)

Hormis la gestion du bruit à hauts ISO (au moins sur les boîtiers Sony) qui reste très perfectible, cette version 3 d'Aperture remet les pendules à l'heure, avec des amélorations fonctionnelles et ergonomiques très intéressantes. Je n'ai pas encore testé les nouveautés du module de catalogage ni la création de diaporamas multimédia, mais ils ne peuvent être qu'un plus.

L'intégration avec les autres logiciels Apple reste un modèle du genre. Elle a toutefois un défaut : la prise en charge des nouveaux boîtiers n'est pas indépendante et exige une mise à jour de Mac OS. Cette prise en charge est lente, surtout pour les boîtiers Alpha, et c'est un vrai problème quand les concurrents Lightroom et Camera Raw proposent des prises en charge quasi immédiates. Le dernier boîtier Sony pris en charge est ainsi l'Alpha 900, sorti il y a 17 mois. Aperture n'est donc utilisable avec aucun des 7 derniers boîtiers de la marque ! Là aussi, espérons qu'Apple retrouvera de la réactivité à l'occasion de la sortie de cette version 3.

Au final : beaucoup de lumière, quelques ombres résiduelles, et sans doute un gros soulagement pour tous les utilisateurs d'Aperture !

Prix du logiciel : 199€
Version d'essai de 30 jours à télécharger sur le site d'Apple.

Commentaires   

# Et l\'A850 ?Fernand Naudin 10-02-2010 17:52
Bonjour,
Merci pour cette prise en main, un fois encore AlphaNum alli réactivité et efficacité. Est-ce qu'on sait si malgré le fait qu'il n'est pas dans la liste, l'A850 est reconnu ? Ou bien existe t-il un contournement pour utiliser la reconnaissance de l'A900 ?
# J\'ai vérifier pour l\'A850Sylvain Deshaies 11-02-2010 22:41
Effectivement il ne reconnaît pas le A850 mais le A700 oui! J'ai téléchargé la version d'essai gratuite chez Apple et rien à faire! mais super plaisant à manipuler, mais le mode plein écran ne permet pas d'utiliser tous les outils de retouche, mais bon, j'ai bien aimé dans l'ensemble pour une première mise en main
# Performances / RessourcesSebastien 10-02-2010 18:40
Bonjour,
J'aimerais savoir comment se comporte le MacBook Pro 13" avec Aperture 3. Ce logiciel est connu pour demander beaucoup de ressources et un ordinateur puissant. Est-ce que la petite roue tourne souvent ou est-ce que c'est fluide (notamment avec les pinceau de correction sélective).
Merci pour les éclaircissements !
# Patrick Moll 12-02-2010 01:50
Le MacBook Pro 13", que j'ai boosté avec 4Go de RAM Corsair et un disque dur Seagate de 7200 tr/mn (ce qui fait une énorme différence) tient très bien le choc, d'autant qu'Aperture 3 semble aller plus vite que la version 2. Les retouches sont fluides et la vitesse d'export très convenable.
Évidemment, avec un iMac Core i7, ça irait encore plus vite, mais c'est plus cher... ;-)
# dju 11-02-2010 18:21
Patrick merci pour cet article.
Concernant les pinceaux, si sur la forme le fonctionnement est proche de ceux dans lightroom; sur le fond, ils offrent des possibilités beaucoup plus importante: hormis la case "exposition/récupération" et la case "balance des blancs", tous les autres modules peuvent être utilisés avec les pinceaux (courbes, niveaux, melangeur monochrome...) et l'on peut ajouter autant de pinceaux que l'on veut (au bout d'une dizaine ça commence un peu à ramer sur mon MacBookpro). De plus, les pinceaux peuvent être utilisés en additif (comme lightroom: je peins ce que je veux changer) mais aussi en soustractif (les changements se font en dehors de la zone peinte).
Pour ma part, utilisateur depuis la version 1 d'aperture, je suis vraiment comblé. de plus, quel gain en rapidité par rapport à la v2...
Cordialement,
Dju
# Patrick Moll 12-02-2010 01:53
Ce que je n'ai pas encore bien compris sur Aperture, c'est comment revenir sur une retouche sans l'annuler complètement. Je ne suis pas un spécialiste de ce logiciel et le panneau d'historique me manque beaucoup (ou alors je ne l'ai pas encore déniché).
Pour le reste, c'est clair que les pinceaux sont très efficaces ! :-)
# Dju 12-02-2010 08:54
pour chaque correction locale (faite via les pinceaux rapides ou directement sur un paramètre dans l'inspecteur), un petit icône en forme de pinceau apparaît en face de l'ajustement réalisé (dans l'inspecteur, où les pinceaux rapides viennent aussi se nicher une fois utilisés). Pour modifier une correction locale, il suffit de cliquer sur cet icône.
Dans Aperture, il n'y a pas d'historique mais pour les retouches locales, la commande "annuler" (cmd+z) est disponible.
# HistoriqueIPfix 01-03-2010 15:08
Quelqu'un a t'il trouvé le panneau historique ?

Les commentaires ont été désactivés

Connectez-vous pour bénéficier de la mise en ligne automatique de vos commentaires !

Logiciels

28 février 2015
photoshop-a-25-ans-l-age-de-de-raisonPhotoshop vient de fêter ses 25 ans, un âge que peu de logiciels atteignent. Mieux, il est devenu au fil des ans le standard incontesté en édition [...]
09 avril 2014
decryptage-et-mode-d-emploi-de-lightroom-mobile-1-0Elle était annoncée et très attendue : la première version mobile de Lightroom est arrivée, en compagnie de la version 5.4 de Lightroom desktop (comme il [...]
21 mars 2014
photoshop-cc-lightroom-a-12-29-mois-ouvert-a-tous-jusqu-au-31-marsAprès une première période en fin d'année dernière, Adobe a de nouveau ouvert à tous les photographes le Programme de Photographie Photoshop au lieu de le [...]
06 mars 2014
photoshop-et-la-balise-colorspace-des-donnees-exifJ'ai signalé il y a quelques jours un dysfonctionnement de Photoshop CC dans la gestion des profils intégrés aux Jpeg directement produits par les [...]
26 février 2014
photoshop-cc-dysfonctionnement-dans-la-gestion-des-profils-de-couleur-des-jpeg-directsCet article est à la fois un signalement de bug et un appel à témoignages afin d'évaluer la réalité du problème en termes de boîtiers et de systèmes [...]
21 janvier 2014
capture-en-mode-connecte-avec-lightroom-et-un-boitier-sony-alphaComme Capture One, Lightroom intègre une solution de capture en mode connecté, précieuse pour la photo de studio. Hélas, les boîtiers Sony en sont exclus, [...]
04 décembre 2013
reduction-du-bruit-a-tres-hauts-iso-dxo-optics-pro-9-face-a-ses-concurrentsLa version 9.1 de DxO Optics Pro améliore encore la restitution des textures et des détails à très hauts ISO (lire notre premier article sur la [...]