Déc 29 2008

Eléments techniques sur la sensibilité et dynamique

theatre.jpg L'œil est un formidable outil qui permet à notre cerveau de percevoir notre environnement.
Le fond de notre œil est tapissé de millions de cellules nerveuses qui transforment les photons en impulsions électriques. Les cônes, moins nombreux, captent les couleurs. Certains captent le vert, d'autres le bleu, les derniers le rouge. Puis les bâtonnets, plus nombreux, très sensibles, ne captent que la luminosité. C'est pour cela que par faible luminosité, nous décelons mal les couleurs. Notre cerveau interprète quasi instantanément ces signaux et les convertit en image.

Notre œil possède un iris qui s'ouvre et se ferme pour s'adapter aux conditions de luminosité.

Nos appareils photo numériques fonctionnent sur le même principe, mais en beaucoup plus simple.
pdf

Nous sommes capables de distinguer environ 200 à 250 niveaux d'une couche de couleur dans des conditions normales d'éclairage, soit donc 200 niveaux de magenta, 200 niveaux de jaune ou de cyan, qui sont les couleurs primaires à partir desquelles on forme toutes les autres. Rouge, vert et bleu sont les couleurs complémentaires ou négatives.

Sur nos images numériques, les couleurs sont codées sur 256 niveaux pour le jpeg. On retrouve les capacités de l'œil, à la luminosité près.
L'iris est symbolisé par le diaphragme de l'objectif. Il laisse passer plus de lumière s'il est grand ouvert, et moins de lumière quand on le ferme. La quantité de lumière, donc le temps d'exposition, sera également fonction de la sensibilité du récepteur (iso en photographie).

Pour schématiser, on peut imaginer une foule (la quantité de lumière) à faire rentrer dans une pièce. Plus la porte est grande, moins il faut de temps pour que tout le monde entre.
Cet ensemble quantité de lumière/sensibilité est quantifié par l'indice de lumination, ou IL (EV pour les anglophones). Un nombre d'IL donne l'information sur la luminosité d'une scène. Par convention, 0IL = 1s de pose à f1 pour 100 iso, f étant la valeur de l'ouverture que vous retrouvez sur les objectifs. C'est en gros une scène illuminée en ciel découvert un soir de pleine lune.
En été en plein jour, on sera à environ 18IL.

Contrairement au temps d'exposition, f n'est pas linéaire. Les valeurs entières standard sont :
f 1 / 1,4 / 2 / 2,8 / 4 / 5,6 / 8 / 11 / 16 / 22 / 32
Si l'on diminue d'un cran l'ouverture et augmente d'un cran la vitesse (donc si on la double), on obtient la même valeur d'IL : 0IL = 1s à f1, 2s à f1,4 ou 4s à f2 etc.
La vitesse et l'ouverture ayant des effets différents sur l'image (filé, profondeur de champ), c'est au photographe de choisir la combinaison adéquate, aidé si besoin par les semi-automatismes du boîtier.
On obtient le tableau suivant, qui donne la vitesse en fonction de l'ouverture et de l'IL :

IL/f

1

1,4

2

2,8

4

5,6

8

11

16

22

-6

60

120

240

480

960

1920

3840

7680

15360

30720

-5

30

60

120

240

480

960

1920

3840

7680

15360

-4

15

30

60

120

240

480

960

1920

3840

7680

-3

8

15

30

60

120

240

480

960

1920

3840

-2

4

8

15

30

60

120

240

480

960

1920

-1

2

4

8

15

30

60

120

240

480

960

0

1

2

4

8

15

30

60

120

240

480

1

1/2

1

2

4

8

15

30

60

120

240

2

1/4

1/2

1

2

4

8

15

30

60

120

3

1/8

1/4

1/2

1

2

4

8

15

30

60

4

1/15

1/8

1/4

1/2

1

2

4

8

15

30

5

1/30

1/15

1/8

1/4

1/2

1

2

4

8

15

6

1/60

1/30

1/15

1/8

1/4

1/2

1

2

4

8

7

1/125

1/60

1/30

1/15

1/8

1/4

1/2

1

2

4

8

1/250

1/125

1/60

1/30

1/15

1/8

1/4

1/2

1

2

9

1/500

1/250

1/125

1/60

1/30

1/15

1/8

1/4

1/2

1

10

1/1000

1/500

1/250

1/125

1/60

1/30

1/15

1/8

1/4

1/2

11

1/2000

1/1000

1/500

1/250

1/125

1/60

1/30

1/15

1/8

1/4

12

1/4000

1/2000

1/1000

1/500

1/250

1/125

1/60

1/30

1/15

1/8

13

1/8000

1/4000

1/2000

1/1000

1/500

1/250

1/125

1/60

1/30

1/15

14


1/8000

1/4000

1/2000

1/1000

1/500

1/250

1/125

1/60

1/30

15



1/8000

1/4000

1/2000

1/1000

1/500

1/250

1/125

1/60

16




1/8000

1/4000

1/2000

1/1000

1/500

1/250

1/125

17





1/8000

1/4000

1/2000

1/1000

1/500

1/250

18






1/8000

1/4000

1/2000

1/1000

1/500

19







1/8000

1/4000

1/2000

1/1000

20








1/8000

1/4000

1/2000



On peut en tirer un tableau des équivalences des IL pour un même réglage vitesse / diaphragme par rapport à 100 iso.

iso 100

iso 200

iso 400

iso 800

iso 1600

iso 3200

iso 6400

iso 12800

iso 25600

-6

-7

-8

-9

-10

-11

-12

-13

-14

-5

-6

-7

-8

-9

-10

-11

-12

-13

-4

-5

-6

-7

-8

-9

-10

-11

-12

-3

-4

-5

-6

-7

-8

-9

-10

-11

-2

-3

-4

-5

-6

-7

-8

-9

-10

-1

-2

-3

-4

-5

-6

-7

-8

-9

0

-1

-2

-3

-4

-5

-6

-7

-8

1

0

-1

-2

-3

-4

-5

-6

-7

2

1

0

-1

-2

-3

-4

-5

-6

3

2

1

0

-1

-2

-3

-4

-5

4

3

2

1

0

-1

-2

-3

-4

5

4

3

2

1

0

-1

-2

-3

6

5

4

3

2

1

0

-1

-2

7

6

5

4

3

2

1

0

-1

8

7

6

5

4

3

2

1

0

9

8

7

6

5

4

3

2

1

10

9

8

7

6

5

4

3

2

11

10

9

8

7

6

5

4

3

12

11

10

9

8

7

6

5

4

13

12

11

10

9

8

7

6

5

14

13

12

11

10

9

8

7

6

15

14

13

12

11

10

9

8

7

16

15

14

13

12

11

10

9

8

17

16

15

14

13

12

11

10

9

18

17

16

15

14

13

12

11

10

19

18

17

16

15

14

13

12

11

20

19

18

17

16

15

14

13

12


Par exemple, si on a à 100 iso un couple vitesse/diaphragme de 1/30s à f 2,8, soit IL8, on aura pour une sensibilité de 6400 iso un couple vitesse/diaphragme de 1/2000s à f 2,8 (les réglages à IL8 à 6400 sont équivalents à IL14 à 100 iso).

Quelques images pour illustrer tous ces chiffres, et pour éclaircir les idées :
Un ciel nuageux hivernal, c’est à peu près IL15 :

ciel.jpg


Une galerie non illuminée, c’est IL6 :

passage.jpg


Une pièce de théâtre, IL3 :

theatre.jpg


Vous pouvez ainsi vous faire une idée de vos besoins, et le cas échéant adapter votre matériel à l'usage auquel vous le destinez.
Pour information, les images à 1600 iso issues de l'Alpha 100 sont parfaitement utilisables, directement pour un format 13x18, et avec un petit post-traitement à partir du A4. Il faut relativiser certains tests sur le web ou dans les magazines qui prétendent l’A100 inexploitable au-delà de 400 iso. Il faut juste faire attention d’avoir une bonne exposition, et si on shoote en raw on peut encore gagner un bon 1/2 IL côté bruit.

La sensibilité d'un capteur numérique étant fixe, contrairement à l'œil humain, on doit modifier les données d'entrée : temps d'exposition et diaphragme. Par des procédés logiciels et électroniques, on simule différents isos sur un capteur, mais cela se fait au détriment d'autres paramètres (bruit, microcontraste, saturation des couleurs) et l'image optimale en qualité n'est réalisée qu'à la sensibilité native du capteur. Elle est ainsi de 100 iso pour les A100, A200, A300 et A350 et 200 iso pour l' A700 et l'A900.

On parle d'échantillonnage, ou plutôt de quantification pour la restitution de nos capteurs. Pour restituer tous les détails, il faut doubler la quantité d'information pour chaque IL "gagné". On part du mini, soit 2 valeurs, pour coder sur 1 bit (ou 2ˆ1) pour 1 IL. On double pour 2 IL, soit 2ˆ2 valeurs, ou 2 bits, et ainsi de suite.
Les capteurs grand public actuels sont capables de restituer environ 12 IL. En théorie, on n'a pas besoin de quantifier le signal sur plus de 12 bits.
Certains font un panégyrique de la quantification sur 14 bits. En théorie c'est mieux, en pratique cela n'a jamais été montré, et les contre-exemples sont même nombreux. L'Alpha 900 est ainsi une des références actuelles côté dynamique alors qu'il ne travaille qu'en 12 bits.

Si l'on considère que le premier bit (voire le deuxième) est anecdotique, on exploite au mieux 10 ou 11 IL, soit 2 à 3 IL de plus qu'un jpeg. Cela sert à rehausser les ombres et redonner des détails aux hautes lumières, un peu comme savent le faire l'œil ou les négatifs argentiques.

La photographie numérique a atteint un niveau de qualité exceptionnel dans tous les domaines et les boîtiers actuels peuvent réellement être considérés comme matures. Ne vous sentez donc pas dépassés par les incessantes évolutions techniques : si votre appareil fait de belles photos aujourd'hui, ce sera toujours le cas dans 5 ans...
Et puis il nous reste l'Œil, la composition, voire le génie qui nous rendent dans tous les cas indispensables face à cette profusion technologique.

Les commentaires ont été désactivés

Connectez-vous pour bénéficier de la mise en ligne automatique de vos commentaires !

Flux de production

17 mars 2014
x-rite-colortrue-la-gestion-des-couleurs-pour-les-appareils-mobilesNi Apple avec iOS, ni Google avec Android n'ont intégré dans leur système d'exploitation mobile la gestion des couleurs. Pour la plupart des usages, les [...]
28 décembre 2012
colorimetrie-comparee-des-logiciels-de-developpement-des-rawCet article, rangé dans la catégorie Gestion des couleurs, aurait pu figurer dans la rubrique Idées fausses tant le sujet abordé fait l'objet [...]
06 août 2012
comprendre-le-format-raw-troisieme-partie [NdLR : je vous propose une introduction au format Raw extraite (et légèrement adaptée pour le web) du début du deuxième chapitre de mon livre Le [...]
02 juillet 2012
comprendre-le-format-raw-deuxieme-partie[NdLR : je vous propose une introduction au format Raw extraite (et légèrement adaptée pour le web) du début du deuxième chapitre de mon livre Le format [...]
24 juin 2012
comprendre-le-format-raw-premiere-partie [NdLR : je vous propose une introduction au format Raw extraite (et légèrement adaptée pour le web) du début du deuxième chapitre de mon livre Le format [...]
06 avril 2012
protocole-de-test-pour-evaluer-la-colorimetrie-dun-boitierCet article présente le protocole de test qui servira à tester la colorimétrie des boîtiers Sony Alpha et NEX. Il ne présente donc pas d'intérêt majeur en [...]
25 février 2012
notions-despace-de-representation-et-de-profil-de-couleurAprès l'introduction aux problématiques de la gestion des couleurs, je vous propose d'aborder les notions d'espace, de représentation et de profil de [...]

Communications

16 février 2015
migration-d-alpha-numeriqueLors des voeux de bonne année, j'ai évoqué la refonte de la maquette d'Alpha-numérique rendue impérative par l'arrêt de la maintenance du CMS (moteur de [...]
01 janvier 2015
alpha-numerique-vous-souhaite-une-excellente-annee-2015Alpha-numérique devait redémarrer avec la nouvelle année. Hélas, la refonte impérative de la maquette (qui doit être adaptée à la version la plus récente [...]
29 avril 2014
fermeture-d-alpha-numerique-pour-une-duree-indetermineeTrop de travail, trop peu de disponibilités, lassitude après tant d'années et plus de 1000 articles, départ en voyage, tout ceci me conduit à fermer le [...]
12 avril 2014
test-d-une-protection-anti-spam-sans-captcha-sur-alpha-numeriqueLe SPAM, c'est la vérole du Web. C'est lui qui m'oblige à imposer le remplissage d'un Captcha pour les commentaires des lecteurs non enregistrés, et je [...]
05 avril 2014
reprise-de-l-activite-sur-alpha-numeriqueAprès quasiment trois semaines sans article faute de disponibilité (en particulier du fait de l'écriture d'un très gros dossier à paraître dans le [...]
01 janvier 2014
alpha-numerique-vous-souhaite-une-excellente-annee-2014L'année 2013 aura été riche pour les sonystes. La marque orange a encore fait feu de tout bois avec beaucoup d'innovations, au premier rang desquelles [...]
21 décembre 2013
nouveau-module-expresso-news-sur-alpha-numeriqueLes articles publiés sur Alpha-numérique apparaissent dans la zone principale en format blog, ou dans un module latéral s'ils sont moins importants. Faute [...]